Kelchien, le site des toutous  

Les races   Adopter un chien   Vivre avec son chien   Le chien et la Société   Education   Alimentation   Santé   Rubriques utiles

Votre chien aboie beaucoup ?

Aboyer est un acte naturel chez le chien !





L'aboiement est le mode de communication de toutou. Il aboie pour prévenir d'un danger ou de l'intrusion d'une personne, ou pour communiquer sa joie, son émotion.
En effet, les chiens très protecteurs, gardien de leur domicile et de leur fratrie, auront tendance à aboyer d'avantage, car ils alertent leur clan d'un danger potentiel. Les petits chiens eux, aboieront pour se faire comprendre.

Mais il faut veiller à ce que nos compagnons ne deviennent pas une nuisance sonore pour le voisinage. Si votre chien prend l'habitude d'aboyer au moindre bruit ou à la moindre sollicitation extérieure, son comportement va très vite devenir gênant.
Gênant pour vous, vos voisins et aussi pour votre chien, car il va se retrouver dans un état d'excitation quasi-constant, incapable de se concentrer sur d'autres activités.

Il faut distinguer les différents types d'aboiement.
Un chien n'aboie jamais de la même façon, suivant s'il est devant son portail pour défendre sa maison, s'il veut attirer votre attention ou qu'il proteste si vous lui interdisez l'accès à une pièce, s'il est excité parce qu'il est en train de jouer, ou enfin lorsqu'il est désemparé, une fois laissé seul à la maison (au grand dam des voisins).

Petits conseils pour gérer votre chien qui aboie trop :

  • Quelque chose lui fait peur
    Certains bruits inhabituels suscitent la peur chez toutou, comme l'aspirateur, un bruit extérieur ... Leur posture rappelle celle du chien de garde mais l'aboiement est plus aigu. Il s'agit plus d'exprimer ses angoisses que de prévenir d'un danger.
    Dans ces cas là, détournez l'attention de votre chien en lui donnant un ordre simple. Assis ou couché, par exemple. Récompensez-le ensuite. A la longue, le chien intègre le silence comme seul comportement acceptable.
    Il faut aussi sociabiliser son chien le plus possible : balade en ville, rencontre de gens et de congénères etc.
  • Il garde votre maison
    Le rôle d'un chien est souvent de prévenir de toute intrusion. Cependant, certains prennent cette mission trop à coeur. Au moindre bruit, ils émettent un aboiement sourd. Leur posture ne laisse aucun doute sur leurs intentions. Dans ce cas prenez une voix ferme et ordonnez-lui d'arrêter. Restez devant lui jusqu'à ce qu'il obéisse puis félicitez-le.
    S'il aboie démesurément sur les passants dans la rue, essayer de détourner son attention en tapant sur une vitre ou dans vos mains. Votre chien va arrêter d'aboyer car il va s'intéresser à ce nouveau bruit. A ce moment, demandez lui de venir vers vous en l'appelant calmement et récompensez le avec une caresse ou une friandise. Il associera vite le fait de se taire avec l'attribution de la récompense, et finira par perdre sa manie d'aboyer.
  • Il veut jouer
    Par leurs aboiements plus aigus et saccadés, les jeunes chiens cherchent à jouer ou, du moins, à attirer votre attention. Ignorez le. Ne le regardez pas. Si vous le regardez, vous renforcez son comportement. Comme un enfant, on le laisse se clamer seul puis on le récompense. Si vous jouez avec lui, ne le laissez pas aboyer de joie. Il faut stopper un jeu en cas d'aboiement d'excitation. Dans la même logique, si l'on stoppe le jeu quand le chien aboie et qu'on le reprend quand il s'est calmé, il va vite comprendre où est son intérêt.
  • Il n'aime pas rester seul
    Ses aboiements plaintifs sont un appel à rompre sa solitude. Dès le début, il faut habituer petit à petit votre chien aux absences prolongées. On tend l'oreille en arrivant et on le récompense s'il est silencieux.
  • Ne pas crier pour le faire taire
    Cela a un effet inverse et votre chien va aboyer encore plus fort. Si vous criez pour qu'il se taise, il entend un cri qui, pour lui, s'apparente à un aboiement, ce qui l'incite à continuer à aboyer. Les cris n'ont donc aucune utilité. Ils ne font que l'exciter davantage.

Si, malgrès vos efforts, les aboiements de votre toutou ne s'atténuent pas et deviennent excessifs, il est alors important de le punir immédiatement mais sans lui faire de mal, afin qu'il assimile son mauvais comportement à cette punition. Par exemple, la punition peut être une émission d'odeur désagréable pour le chien dès qu'il aboie.
Kelchien a testé un collier anti-aboiement sur un spitz moyen. Avec le collier Aboi-stop, dès que votre chien aboie, un spray indolore et inoffensif de citronnelle se déclenche et le surprend. Ce collier fontionne grâce à une petite boite pleine de citronnelle placée sous la tête du chien et munie d'un micro et d'une pile.
L'effet de surprise ou l'odeur suffisent à faire taire toutou. Par la suite, le chien va associer la présence du collier à l'interdiction d'aboyer sous peine de recevoir un jet d'odeur désagréable. En quelques jours, le chien apprend à rester calme lorsqu'il porte le collier, pour mieux se concentrer sur des activités moins bruyantes. Et aprés quelques temps, même un collier vide suffira à faire l'affaire ! Fini les ennuis avec les voisins et le commissariat du coin !
Les colliers anti-aboiement ont un rôle de conditionneur réel, mais attention à son effet anxiogène.
Il existe plusieurs modèles de collier Aboi-Stop, adaptés suivant la morphologie du chien, petit ou grand, à poils courts ou longs. On les trouve en animaleries ou en parapharmacie.

Voir aussi :

Décripter les attitudes de nos toutous : ses attitudes journalières semblent souvent faciles à comprendre mais ne sont pas toujours évidentes à traduire. Votre voisin a un chien qui aboie constamment, quels sont vos droits ?