Accueil Rubriques utiles Chiens et Société Rubriques santé Les races Le forum





Les chiens de chasse




Considéré comme étant le meilleur ami de l'homme, le chien est aussi l'inséparable compagnon du chasseur. La plupart des canidés ont déjà assisté un chasseur à un moment ou un autre. Les chiens ont été dressés par l'homme et peut être spécialisé dans divers modes de chasse. Tantôt dans le but de venir en aide à son maître sur le plan cynégétique, ou pour lui procurer de la nourriture.

Les chiens de chasse se divisent en quatre catégories bien distinctes :

Chiens terriers :

Ceux-ci sont utilisés pour poursuivre des animaux sauvages qui se terrent, ou si vous préférez qui se dissimulent dans un terrier. Plusieurs variétés de ces chiens existent en France, même si cette formule de chasse n'y est pas pratiquée.

Les races majoritairement utilisées sont :
  • Les Terrier, appartiennent au groupe 3.
    Ces chiens, généralement de petite taille, sont destinés à déloger les animaux chassés de leurs terriers, comme les renards.

  • Les Teckels.
    Les teckels sont des chiens de chasse originaire d'Allemagne. Ils constituent une race unique avec de nombreuses variétés. Destiné à l'origine au déterrage, le teckel s'est progressivement imposé comme chien de chasse polyvalent. En effet, il obtient aussi des résultats remarquables comme leveur de gibier ou comme chien de rouge. Les différentes variétés sont fonction de croisements de deux caractéristiques principales : taille et longueur du poil.



Chiens courants :

Ceux-ci ne chassent pas pour leur maître, mais bien pour eux-mêmes, ce qui profite tout de même au chasseur. L'exemple le plus frappant de cette race que nous connaissons bien au Québec est le beagle, le préféré des chasseurs de lièvres. Ces chiens font circuler le gibier, ou aident aux battues ce qui permet à leur maître d'apercevoir le gibier.
Les chiens courants et de recherche au sang, appartiennent au groupe 6.
  • Le Chien d'Artois

  • Le Chien de Saint-Hubert

  • Le basset artésien normand

  • Le Grand Bleu de Gascogne.
    Vieille race française, le Grand bleu de Gascogne descend directement des Saint-Hubert noirs. Selon la légende il aurait été ramené de l'abbaye de Saint-Hubert par Gaston Phébus, comte de Foix et auteur du fameux Livre de la Chasse qui date de 1387. Autrefois chasseur de loup, on le trouvait dans les meutes royales d'Henri IV.

  • Le français blanc et noir et le français tricolore.
    Le Français regroupe plusieurs variétés. On distingue le Français Blanc et Noir qui descend de deux races du Midi : Le Chien de Saintonge et le Bleu de Gascogne. Il a été officiellement reconnu en 1957. Le Français Tricolore provient de croisements entre des Anglo-Français tricolores au type français.
    Actif et endurant, capable de soutenir une allure des heures durant, il a un excellent nez. Il travaille en meute, et chasse le chevreuil et le cerf. Il est facile à dresser mais a besoin d'une autorité soutenue. Obéissant, affectueux et calme, il s'adapte bien à la vie au foyer où il fait preuve de patience avec les enfants.

  • L'Anglo-français de petite vénerie.
    L'Anglo-Français de petite vénerie est issu de croisements entre chiens courants anglais et français. L'apport de sang anglais dans les races française de grande et petite vénerie est une pratique des plus ancienne et utilisé par Henri II pour fortifier les descendances de ses meutes.

  • Le Grand anglo-français tricolore, le blanc et orange, le blanc et noir.
    On désigne par anglo-français plusieurs races de chiens de chasse issues de l'alliance de chiens anglais et français.
    Le Grand Anglo-Français Tricolore est un chien de chasse qui s'épanouit en meute, mais son caractère docile lui vaut d'être apprécié comme chien de compagnie.
    Le Grand anglo-français blanc et orange, issu du croisement entre Billy et Foxhound.Il est devenu très rare de nos jours.
    Le Grand anglo-français blanc et noir, d'origine Gascon-Saintongeois.
    L'anglo-français est issu du meilleur des races utilisées pour les croisements. Le sang anglais a notamment apporté le squelette et la vigueur, le sang français le nez et la gorge. L'anglo-français est un passionné de chasse, résistant, puissant, rapide, courageux et tenace. Il peut travailler sur tous les terrains. Leur éducation doit être ferme. Les anglo-français ne sont pas adaptés à la vie citadine. Chiens de meute, ils vivent en chenil. Il leur faut de l'espace et de l'exercice.

  • Le Basset fauve de Bretagne


  • Le Beagle
    C'est un chien courant, d'origine anglaise, conçu pour chasser à courre le lièvre (Beagling en anglais).

  • Le billy.
    Excellent chien de chasse à courre, grâce à son nez, à sa rapidité et à sa résistance, spécialisé dans le sanglier et le chevreuil. Ce chien présente malheureusement de nombreuses maladies héréditaires.
    D'un naturel facile et agréable, il a besoin de beaucoup d'exercice s'il vit en appartement, ce qui n'est pas l'idéal.
    C'est un châtelain de Billy, commune du Poitou, qui eut l'idée de créer cette race à partir des descendants des Chiens Blancs des Rois François Ier, Henri IV et Louis XIV. Fixé à la fin du 17ème siècle, ce chien est très rare en dehors de sa région d'origine et sa pérennité est rendue difficile dûe un héritage génétique très fragile.

  • Le fox-hound.
    Ses origines sont en Grande Bretagne. Le Fox-hound reste le seul grand chien de meute anglais. Il a été créé pour chasser le renard (fox en anglais). Il est, après le Lévrier, le chien le plus rapide à la course en terrain propre. Quand la chasse à courre au cerf commença à disparaître vers le 15ème siècle, les éleveurs anglais croisèrent des Staghounds avec des Lévriers, des Terriers et des Bulldogs, afin de donner le Fox-hound, un chien plus adapté pour la chasse à courre au renard.



Chiens d'arrêt :

Ils doivent rechercher le gibier, leur odorant jouant alors un rôle d'extrême importance. Par la suite, s'en approcher prudemment et l'arrêter. De là, le pointer en le retenant sur place, alors que le maître pourra s'en approcher et le tirer, lorsque le chien aura reçu l'ordre de le faire prendre vol.

Les chiens d'arrêt, appartiennent au groupe 7.
  • Le Braque français

  • Le Braque d'Auvergne

  • Le Braque du Bourbonnais

  • Le Braque italien

  • Le Braque hongrois

  • Le Braque de Weimar

  • Le Braque allemand.
    Parmi les chiens d'arrêt anglais, le braque allemand est la race de base la plus ancienne. C'est la raison pour laquelle il est très renommé pour la chasse. Il possède un odorat des plus subtils, l'initiative et la volonté à chercher et trouver le gibier. Ses formes sont parfaites et son style de travail sur le terrain commandent l'attention. À l'eau il est très apprécié, de même qu'à la piste. Pour son maître, il est facile à diriger, sans oublier qu'il possède une conduite agréable à la maison. Le braque allemand pointérisé qui détecte et rapporte à merveille, devient de jour en jour un chien de chasse des plus appréciés.

  • L'Epagneul français

  • L'Epagneul Breton

  • L'Epagneul bleu de Picardie

  • L'Epagneul de Pont-Audemer

  • Le Korthals

  • Le Barbu tchèque

  • Le Griffon italien ou Spinone

  • Le Griffon d'arrêt slovaque

  • Le Pointer.
    Il représente "le" chien de chasse par exellence. On le dit le plus beau, le plus élégant et le plus musclé des chiens d'arrêt. Chasseur au galop, son odorat subtil pourrait éventer un gibier à 300 mètres. Il est intelligent, doux et timide, spectaculaire au possible lorsqu'il fige indiquant le gibier à son maître. Toutes les couleurs de pelage sont admises.

  • Le Setter irlandais.
    On le distingue facilement des autres épagneuls, à son pelage mi-long et ses poils soyeux. Ces derniers sont plus longs sur les oreilles, l'arrière des pattes, le ventre et la queue. Sa couleur généralement est d'un bel acajou. Son corps possède des lignes harmonieuses. Malgré cette caractéristique, qui graduellement le transforma en chien de maison, il en reste pas moins capable d'être un très bon chien de chasse. Parmi ses qualités, il est très actif et viguoureux, même si quelques fois, il paraît têtu. C'est un chien qui se prête bien au dressage, à cause de l'affection qu'il témoigne et de sa grande intelligence.

  • Le Setter Gordon.
    Ce chien doit son nom au duc de Gordon, spécialiste de l'élevage de cette belle race d'Écosse. À cette époque, pour le compte de l'aristocratie, on élevait des setters couleur noir et feu. C'est un chien puissant dont la robe est noire tachetée de marron ou d'acajou. Sur les oreilles, les pattes et le poitrail, ses poils sont longs et souples. Il est reconnu pour son endurance, pouvant chasser sans fatigue durant une journée entière; ce n'est pourtant pas un chien rapide. Son élégance supporte mal la vie au chenil. Pour le maître qui lui prodigue de l'affection, le setter Gordon témoignera de la reconnaissance et apportera son entière collaboration.



Chiens "retrievers" ou rapporteurs :

Comme leur nom l'indique, ces chiens recherchent, trouvent et rapportent le gibier à leur maître. Ils jouent un rôle excessivement important dans la chasse de la sauvagine, alors qu'ils récupèrent d'innombrables canards ou oies blessées. Les rapporteurs ou leveurs de gibier, broussailleurs et chiens d'eau , appartiennent au groupe 8.
  • Le Labrador Retriever.
    C'est un chien musclé, d'endurance et très actif. Son pelage d'un noir de jais ou fauve est tellement fourni que l'eau y coule en surface sans y pénétrer d'aucune façon. Il n'est pas originaire du Labrador, mais de Terre-Neuve. Importé en Angleterre par des pêcheurs, c'est à ce pays qu'il doit son nom actuel. Chien nageur par excellence, rapporteur fidèle il fait l'orgueil de tout maître-chasseur.

  • Le Golden Retriever.
    De tous les retrievers, c'est le plus habile pour récupérer le gibier tué et perdu. Ce chien est un descendant du Terre-Neuve, même s'il porte pour nom "golden". Il possède un poil serré, ce qui lui permet de bien flotter lors de ses baignades pour rapporter les oiseaux abattus. Son poil peut parfois être clair. Sa sagesse et son équilibre proviendraient du fait qu'il possède à la fois du sang du setter irlandais et du sang du bloodhaound. C'est un chien harmonieusement bâti, vivant et puissant. Ses mouvements sont solides, aisés, même au plus fort de son travail.

  • Le Retriever de la baie de Chesapeake.
    Ce chien essentiellement américain proviendrait de l'accouplement de chiens des États-Unis et de Terre-Neuve rescapés du naufrage d'un vaisseau anglais échoué sur la côte du Maryland en 1870. Son nom lui vient de la baie Chesapeake, à New York, où il s'est acclimaté et est ainsi devenu le complément de la chasse aux canards. On prétend qu'un bon chesapeake pourrait rapporter jusqu'à 100 canards quotidiennement. Sa fourrure est imperméable, son poil extérieur est huileux et rugueux. Il est brun foncé ou roux clair.

  • Le cocker Américain.
    Le nom de “cocker” lui vient de l'utilisation qu'on en faisait pour lever la bécasse ou “wood cock”. Aujourd'hui, grâce à son tempérament pacifique et joyeux, il s'est transformé en fidèle compagnon des enfants – en un complément vivant du foyer moderne. Ce chien me semble aussi important participant aux expositions canines. Il est robuste; ses poils sont longs et souples, plus particulièrement aux oreilles, sous la poitrine, les pattes et l'abdomen. Il peut avoir une livrée de noir, de roux, de beige, et même combiner l'une de ces couleurs au blanc. Ce sont ses yeux qui attirent particulièrement l'attention, à cause de l'intelligence et de la grande douceur qu'on y découvre. S'il est tellement populaire, c'est tout simplement qu'il est affectueux, aime le jeu et peut facilement être dressé.

  • Le Cocker Anglais.
    Il est plein de vie, aime tout aussi bien jouer que chasser. On ignore ses origines. Sa robe est unie et soyeuse, jamais raide, avec des franges, pas trop abondantes et légèrement bouclées. Son aspect général est celui d'un bon chien de chasse alerte et gai. Les yeux réflètent l'intelligence et la gentillesse, ils sont éveillés, brillants et joyeux.

  • Springer Anglais
    Son nom de "springer" provient du mot anglais "spring" ou surprendre. On l'utilise surtout pour faire lever le gibier des endroits où il se dissimule. En plus d'être bon compagnon de chasse, pour la maison il est aimable et gai. Son pelage est ondulé, suffisamment épais pour le protéger du froid et des ronces, tout en étant à l'épreuve de l'eau. Sa robe est noire et blanche, brune et blanche, noire et rousse, ou blanche et rousse.

  • Le Chien d'Eau Portugais

  • Le Barbet



Les chiens de type primitif :

Appartenant au groupe 5.

  • Spitz de Norrbotten.
    C'est une race très ancienne qui descend directement du chien des tourbières. Il est proche du Spitz finlandais par sa taille et son utilisation. Autrefois spécialisé dans la chasse à l'écureuil, le Spitz de Norrbotten s'est reconverti dans le gibier à plume et dans le lièvre et le lapin.
    C'est un chien de chasse actif et endurant. Il n'est jamais nerveux, peureux ou agressif. C'est un bon gardien, affectueux avec les enfants.

  • Spitz finlandais.
    Le Spitz finlandais provient de Finlande. Les finlandais sont très fiers de cette race et en ont fait leur chien national.
    Ils ont été employés partout dans le pays pour la chasse à tout venant. A l'origine, le but principal était de développer un chien qui donnait bien de la voix en présence de gibier à plume sur les arbres et qui était en même temps beau. Car le Spitz finlandais ressemble au renard avec son museau et oreilles pointues. C'est aussi un chien joueur, sensible et intelligent.

  • Chien d'Ours de Carélie.
    La Carélie est situé à la frontière de la Russie et de la Finlande.
    Chien d'Ours de Carélie est une très ancienne race pure sans croisements. il posséde un fort tempérament chasseur et aucune éducation ne l'arrêtera s'il a pris une piste. C'est le chein idéal pour les chasseurs qui ne chassent pas avec une meute, et qui veulent aussi un chien de compagnie à la maison. C'est un chien qui est souvent bagarreur avec ses congénères et il est difficile à sortir sans laisse.

  • Groenlandais ou chien Esquimau

  • Chien d'Elan Norvégien

  • Chien d'Elan Norvégien noir

  • Chien d'Elan Norvégien gris

  • Chien d'Elan Suédois

  • Chien Norvégien de Macareux

  • Laïka

  • Basenji

  • Lévrier de Pharaon

  • Cirneco de l'Etna

  • Podenco d'Ibiza ou Chien de garenne des Baléares

  • Podengo portugais, Lévrier portugais ou Chien de garenne du Portugal

  • Podenco canario ou Chien de garenne des Canaries



Accueil
Infos légales


 


Les chiens d'utilité

Les chiens guides
Chiens de sauvetage
Chiens d'handicapés
Chiens de berger
Chiens de chasse
Chiens de traineaux



 


Les rubriques utiles

Les idées fausses
Les assurances animales
Les déjections canines
Les solutions pour faire garder son chien
Faire garder son chien dans le Finistère
Les numéros utiles
La FFAC
Les groupes de chiens
Les races de chiens
Partir en vacances avec son chien
Bien choisir son futur chien
Le chien et l'enfant
Où acheter son futur chien ?
Le test de Campbell
Gérer la mort de son chien



 


La santé du chien

Les cousinets du chien
La méthode niromathé
L'obésité chez le chien
La cataracte du chien
Enlever un tique sur son chien
Prendre soin des coussinets
Les maladies transmises par les tiques
Bien nourrir son chien
Les aliments dangereux
Pourquoi stériliser son chien
Les mammites
Votre toutou devient vieux ?
Quel âge a votre chien ?
Prendre soin des dents de son chien
La perte de poils du chien
Quel chien choisir quant on est allergique ?
Que faire quand votre chien est malade en voiture ?
En été, attention aux épillets
Le syndrome de Dilatation-Torsion de l'estomac

 


Les chiens dans la Société

Le chien, un allié anti-maladie
Quelle lettre pour le nom de votre chien ?
La loi sur les chiens dits dangereux
Apprendre l'obéissance à son chien
Ou peut-on aller avec son chien
Comprendre les attitudes de son chien
Le syndrome d'hyper attachement
Le collier anti-aboiements
Les chiens célébres
Les chiens victimes de la crise
La vente d'animaux sur internet
Les Vidéos de chien



 




 


Les races de chiens

Les races préférées


Airedale Terrier
American Staff Terrier
Barbet
Basenji
Basset artésien
Basset fauve
Beagle
Belington Terrier
Berger Allemand
Berger de Beauce
Berger Catalan
Berger des Pyrénées
Bichon Bolonais
Bichon Frisé
Bichon Havanais
Bichon Maltais
Billy
Bobtail
Border Collie
Border Terrier
Bouledogue Anglais
Bouledogue français
Boxer
Braque Allemand
Briard
Cairn Terrier
Caniche Moyen
Caniche Nain
Caniche Royal
Caniche Toy
Carlin
Cavalier King Charles
Chien d'Artois
Chien d'Eau Portugais
Chien d'Elan Norvégien
Chien d'Elan noir
Chien d'Elan gris
Chien d'Elan Suédois
Chien-loup
Chien de Macareux
Chien des Pyrénées
Chien d'Ours de Carélie
Chien de Saint-Hubert
Cocker Américain
Cocker Anglais
Colley
Dalmatien
Dandie Dinmont Terrier
Deutscher Dandie Dinmont Jagdterrier
Epagneul Breton
Fox Hound
Fox Terrier
Français blanc et noir
Français tricolore
Golden Retriever
Grand anglo-français tricolore
Grand anglo-français blanc et orange
Grand anglo-français blanc et noir
Grand Bleu de Gascogne
Groenlandais
Hovawart
Husky sibérien
Jack Russel
Komondor
Labrador
Laïka
Lakeland Terrier
Landseer
Lhassa-apso
Lévrier
Manchester Terrier
Mastiff
Mâtin des Pyrénées
Montagne des Pyrénées
Norfolk Terrier
Norwich Terrier
Pit Bull Terrier
Pointer
Retriever de Chesapeake
Rottweiller
Saint Bernard
Samoyède
Schipperke
Sealyham Terrier
Setter Gordon
Setter Irlandais
Shar Peï
Shetland Sheepdog
Skye Terrier
Spitz finlandais
Spitz Grand
Spitz Loup
Spitz Moyen
Spitz Nain
Spitz de Norrbotten
Spitz Petit
Springer Anglais
Teckel nains
Teckel à poils ras
Teckel à poils longs
Teckel à poils durs
Terre Neuve
Terrier Australien
Terrier Brésilien
Terrier Ecossais
Terrier Irlandais
Terrier Kerry Blue
Terrier Tchèque
Tosa Inu
Welsh Terrier
Welsh Corgi
Westie
Yorkshire Terrier


 








Aucun commentaire pour l'instant



Donnez nous votre avis :

Commentaire :

8 lignes max
Pseudo
Email



image de protection