Adoption   Education   Alimentation   Santé   Les races   Vivre avec son chien   Décripter son chien   Chien et Société   Rubriques utiles

Les différents modes de garde pour les chiens :

La famille d'accueil ou la pension ?





La famille d'accueil :

L'option famille d'accueil permet à toutou de se retrouver dans une ambiance conviviale, où il va recevoir les mêmes soins qu'à la maison. En principe, les personnes proposant ce genre de service ont elles aussi un chien, ou on en déjà eu. Le nombre de chien dans ces foyers est limité. On y préserve surtout la qualité de vie pour le chien et l'accueillant.
Mais là aussi, une visite s'impose.
Les tarifs peuvent varier de 16 à 45€ suivant les prestations, par exemple si la nourriture est prévue.

La pension :

Dans une pension canine, il est conseillé de faire plusieurs visites avant de faire son choix, afin de vérifier la propreté des locaux, le confort et l'état de santé des pensionnaires déjà présents.
Il faut également s'assurer que la pension détient l'agrément de la préfecture et signer un contrat de garde qui établit les obligations de chacun.
Voici les principales questions à se poser avant de laisser son toutou en pension :

Mon chien sera-t-il admis ?
Seuls les chiens mordeurs et/ou agressifs, les chiens atteints d'une maladie contagieuse et les chiennes en chaleurs sont refusés. Un chien malade, qui a besoin d'un traitement médical, peut être accepté moyennant un surcoût (entre 1 et 2 € par jour). Pensez quand-même à fournir l'ordonnance et les médicaments.

Quels sont les papiers à fournir ? Pour le bien-être des animaux, la vie en collectivité impose des règles strictes : le chien doit être identifié (puce électronique ou tatouage), traité contre les parasites (puces, tiques...) et avoir des vaccins à jour. On vous demandera aussi de fournir son carnet de santé, de laisser vos coordonnées et de signer un contrat spécifiant la durée du séjour, avec la date d'entrée et de départ de la pension.

Va-t-il s'entendre avec les autres chiens ? Normalement oui : parce que le personnel de la pension connaît bien les chiens. Il passe un entretien personnalisé avec chaque maître de chien pour savoir avec quel autre chien il va le mieux s'entendre.

Que mangera-t-il sur place ? Certains établissements proposent des repas à la carte (en fonction des races ou des habitudes de chaque chien), d'autres non. Si les menus proposés sont différents, vous aurez le temps d'opérer une transition en douceur (idéalement sur 15 jours) pour éviter un changement brusque d'alimentation et les perturbations intestinales (ballonnements, diarrhées...) qui vont avec.

Faut-il lui laisser son panier ? Sauf contre-indication de la pension, c'est comme vous voulez ! Lui laisser un doudou (panier, couverture, jouet...) aura en pratique peu d'effet. Si toutou a un coup de blues, l'odeur de sa maison ne suffira pas à le rassurer, et si tout va bien, il s'en moquera.

Qui le soignera s'il tombe malade ? En cas de bobo, toutes les pensions travaillent avec un ou plusieurs vétérinaires de proximité capables d'intervenir dans les 24 heures. Là aussi, pas de panique. Dites-vous que le personnel de la pension connaît bien les chiens et qu'il peut normalement détecter les changements de comportement inquiétants (perte d'appétit, boiterie, soif excessive...) qui pourraient nécessiter des soins médicaux.

Pourra-t-il se promener tous les jours ? La promenade n'est pas obligatoire en pension. La loi spécifie que chaque chien doit avoir au moins 5 m2 et une zone d'ombre à sa disposition pour se dégourdir les pattes. Ceci dit, beaucoup d'établissements proposent des promenades quotidiennes ou possèdent des aires de jeux qui permettent à leurs pensionnaires de s'y retrouver en toute liberté.

Peut-il s'échapper de la pension ? Normalement non. Boxes, cours intérieures, parcs... doivent être sécurisés pour éviter toutes tentatives de fugues. Un doute ? Vérifiez que les boxes sont bien fermés et que les barrières sont aux normes et mesurent au moins 2 mètres de haut, suivant la réglementation imposée par la DDPP.

Quels sont les tarifs moyens d'une pension ? La gamme de confort est assez large d'une pension à l'autre, et les tarifs tiennent compte de la qualité des prestations. Comptez un minimum de 11 € par jour pour un chien de petite taille (repas et hébergement inclus). Suivant le choix de l'établissement, toutes sortes d'options peuvent vous être facturées en supplément (menu à la carte, promenade en forêt, massage, toilettage, soins médicaux, cours d'agility, éducation canine...).

D'autres solutions s'offrent à vous :







Bien définir son futur chien : petit guide pour vous aider à bien choisir votre futur compagnon à 4 pattes Quelques questions à poser à des professionnels avant de vous décider d'adopter un chien
Trop d'idées fausses sur nos toutous
Et pourquoi pas adopter un chien de petite taille ? Et pourquoi pas adopter un chien déjà adulte ?