accueil Kelchien   Adoption   Education   Alimentation   Santé   Les races   Vivre avec son chien   Décripter son chien   Chien et Société

Ce qu'il faut savoir d'un éleveur ou d'un particulier avant d'y acheter son futur chien

Quelques questions à vous poser avant de vous décider d'adopter un chien

Vous ne savez pas à qui vous adresser pour trouver votre futur chien ? Quelque soit le statut du vendeur (particulier, professionnel ...), voici les questions essentielles à lui poser

Certains éleveurs ou particuliers, un peu trop veinals, proposent des animaux malheureux ou maltraités. Il faut contacter plusieurs éleveurs ou particuliers et vous déplacer pour observer les chiens et leur environnement avant de vous décider.

Les questions essentielles à poser :

  • Depuis combien de temps font-ils de l'élevage de chiens ? Un éleveur qui débute n'est pas forcément mauvais s'il connait parfaitement la race qu'il élève.
  • Combien les femelles ont-elles de portées par an ? Au-delà de 4 ou 5 portées dans la vie d'une chienne, il s'agit vraiment "d'exploitation animale".
  • Quelles sont les conditions d'élevage (chenil, terrain clos, maison, etc.) ? Quels sont leurs mâles reproducteurs ? Tous les éleveurs ne possèdent pas leur propre mâle. L'idéal est quant un mâle extérieur rencontre la femelle uniquement pour la saillie. Cela permet l'introduction de "sang neuf", c'est à dire de nouveaux gènes évitant les croisements familiaux à l'origine de maladies héréditaires (comme les malformations articulaires : dysplasie de la hanche chez le Labrador par exemple). Il n'est pas indispensable de voir le mâle.
  • Quels sont leurs critères de sélection pour leurs reproducteurs ? Choisissez plutôt un éleveur cherchant à sélectionner ses animaux pour leur comportement (gentillesse, obéissance), plutôt que pour leur physique (couleur du poil ou longueur des oreilles).
  • Présentent-ils leurs chiens aux concours et expositions canines ? c'est un indicateur de qualité physique du chien.

Les signes négatifs :

  • Le vendeur vous propose de voir le chiot ailleurs que dans l'élevage : Si c'est le cas, il y a fort à parier que l'endroit n'est pas convenable. L'état de l'élevage,ses installations et sa propreté, en dit long sur le soin que l'éleveur accorde à ses chiens, aussi bien les jeunes à vendre que leurs parents. Une hygiène douteuse et des niches délabrées doivent vous alerter. Les installations doivent être conformes aux règles sanitaires et de protection animale.
  • Les chiots sont vendus trop jeunes : la période de sevrage minimum pour un chiot est de 8 semaines. S'il quitte sa famille biologique avant ce délai, le chiot peut développer des problèmes comportementaux qu'il sera difficile de corriger par la suite. C'est avec sa mère et ses fréres et soeurs qu'il acquiert les bases de la socialisation et de l'interaction avec autrui. Si un éleveur vous propose un chiot de moins de 8 semaines, refusez le.
  • Beaucoup de races de chiens dans l'élevage : un éleveur sérieux se spécialise dans une ou 2 races, ou des variétés d'une même race. Un élevage où coexistent un grand nombre de races différentes n'est pas un signe de qualité. Un éleveur responsable est un passionné qui travaille à reproduire des races, avant de penser à son enrichissement.
  • L'origine du chiot n'est pas précisée : si l'éleveur est incapable de vous fournir avec précision l'origine et la parenté du chiot, ou si l'historique de ses parents est peu précise, fuyez.
  • Le chiot n'est pas vacciné : un chiot vivant en collectivité doit être vacciné contre la parvovirose à l'âge de 5 à 6 semaines. Ensuite, entre 7 et 9 semaines, ce sont les vaccins contre la Maladie de Carré et l'hépatite infectieuse qu'il doit recevoir. Vérifiez que c'est bien le cas.
  • Vente sans documents : toute personne vendant au moins un chien issu d'une femelle reproductrice lui appartenant est un éleveur professionnel. A ce titre, le vendeur possède un numéro SIREN. En cas d'oubli de mention de ce numéro lors de la vente, une amende de 750 € peut lui être adressé. Voici les documents que le vendeur doit impérativement vous fournir : un certificat vétérinaire attestant du bon état sanitaire du chien, son document d'identification, une attestation de vente, un document d'information sur les caractéristiques et les besoins de l'animal.
  • Les signes positifs :

    un éleveur qui préfère choisir le futur maître, c'est à dire ne pas vendre un chiot à un quelqu'un qui ne sera pas capable d'assumer tel ou tel chien. Ce professionnel vous interrogera sur votre mode de vie, vos attentes par rapport au chien, son éducation et son futur habitat.
    En bref, un professionnel qui s'intéresse au devenir de ses chiots. Tous ces signes montrent que l'éleveur est soucieux du bien-être de ses chiens et qu'il fait son métier par passion et amour des animaux.



    La vente d'animaux sur internet
    La vente d'animaux sur internet
    La vente d'animaux sur internet


Ce qu'il faut savoir avant d'adopter un chien Ce qu'il faut savoir avant d'adopter un chien. Les questions essentielles à se poser si l'on ne veut pas se tromper
Bien définir son futur chien, c'est très important : en effet, il faut que celui-ci soit adapté à votre vie, vos envies, vos activités, vos exigences et réciproquement. petit guide pour vous aider à bien choisir votre futur compagnon à 4 pattes
Vous souhaitez un chien d'une certaine race, d'un certain âge ou d'un certain sexe ? Les chiens de race sont adaptés en fonction de ce que l'on compte faire avec eux
Vous ne savez pas à qui vous adresser pour trouver votre futur chien ? Quelque soit le statut du vendeur (particulier, professionnel ...), voici les questions essentielles à lui poser
Et pourquoi pas adopter un chien déjà adulte ? Adopter un sénior pour lui permettre de passer des jours heureux en votre compagnie et qu'il finisse bien sa vie ... Et pourquoi pas adopter un chien de petite taille ? Les avantages sont nombreux. Parmi les chiens de petite taille, il existe des races ...

Les dossiers des bons maîtres :