Kelchien, le site des toutous  

Les races   Adopter un chien   Le chien et la Société   Education   Vivre avec son chien   Alimentation   Santé   Rubriques utiles

Le Bobtail

Ce qu'il faut savoir sur ce chien :

Le Bobtail est un chien trapu, robuste, très vigoureux, à l'allure souple. Il est pourvu d'une abondante fourrure blanche et grise qui doit être entretenue hyper régulièrement !
C'est un chien docile au caractère égal. Hardi, fidèle et digne de confiance, le Bobtail n'est aucunement craintif ni agressif s'il n'est pas provoqué.
C'est un "pot de colle" très gourmand de caresses, un compagnon docile et attentif envers les enfants. Les grandes promenades ou les soirées en famille lui convienne très bien quant il est avec ses maîtres.
On l'appelle aussi "old English Sheepdog" ou "vieux chien de berger anglais".

En bref :

Sa taille Minie - Petite - Moyenne - Grande - Très grande - Géante
Son poils Absent - Ras - Court - Mi-long - Long
Son utilité Compagnie - Protection - Garde de locaux - Chien d'arrêt - Chien rapporteur - Chien leveur - Chien courant - Conduite de troupeaux
Votre logement Appartement - Appart avec balcon - Maison - Maison et jardin clos - Indifférent
Votre situation Célibataire - Couple - Avec enfants - Personnes âgées - Indifférent
Votre disponibilité Petit sportif - Grand sportif - Petit sédentaire - Grand sédentaire - Indifférent
1er groupe : les chiens de berger et de bouviers.

Un peu d'histoire :

Au 12éme siècle, des berger des pyrénées, des labrits et autres chiens de bergers à poils longs seraient arrivés en Angleterre. Ils seraient les ancêtres de nos bobtails d'aujourd'hui.
Les premiers bobtails ont fait leur apparition en France pendant la Première Guerre mondiale, avec l'intervention de l'armée britannique dans la Somme.
Il gardait la ferme et ses habitants, et les éleveurs de bétail s'en servaient comme conducteur des troupeaux. Son gabarit imposant, son dynamisme et son courage en faisaient une aide précieuse.
A la fin du 18éme siècle, le Boptail était chargés de conduire boeufs et moutons vers les marchés des grandes villes. On le tondait comme un mouton et on tissait son poil pour en faire des couvertures.
En 1916, ces gros chiens qui ne craignaient ni le froid, ni les intempéries, furent enrôlés dans l'armée. Ils tiraient les traîneaux de nourriture et d'armes des soldats.