Kelchien, le site des toutous  

Les races   Adopter un chien   Vivre avec son chien   Le chien et la Société   Education   Alimentation   Santé   Rubriques utiles

Husky sibérien

Ce qu'il faut savoir sur ce chien :

Le Husky sibérien est un chien de travail, plutôt de taille moyenne voir grande, utilisé comme chien de traîneau par des mushers.
Le husky devient adulte rapidement et ne reste pas un grand chiot toute sa vie.
Rapidement, le Husky sibérien va se désintéresser des jeux et observer son maître pour décider s'il est digne de lui et de sa confiance.
C'est une relation basée sur le respect mutuel. Votre husky vous connaitra très vite "par coeur" ! il décriptera très vite vos faits et gestes ...
A son maître d'en faire autant afin qu'une communication en toute intelligence s'établisse.
Il ne faut surtout pas qu'un husky domine son maître. Chien de meute, le Husky a besoin de règles hiérarchiques. C'est le maître qui doit jouer le rôle de chef de meute, dominant, loyal et surtout sans faille. D'où l'importance d'établir une communication basée sur la compréhension.

Un bon maitre de Husky doit être calme et patient, cohérent dans ses gestes et propos, ferme et digne de confiance.

Il ne faut pas hésiter à aller voir un éducateur canin si vous vous sentez dépassé en tant que maître. Un husky est un chien extrèmement intelligent, qui vous regarde dans les yeux. Un éducateur canin peut parfois être utile avec un husky. Et son éducation doit être faite le plus jeune possible.


Le husky est extrèmement indépendant.

Le husky est chasseur. Il ne faut pas le lâcher à proximité de gibier, lapins, moutons etc. et bien clôturer son jardin : ni grillage, ni haie ... mais un mur d'au moins 2m de haut (le husky est très leste !) dans lequel il est impossible de faire un trou (en creusant par exemple).
Car, outre le fait d'être chasseur, il n'a pas l'instinct de propriété, et comme le husky est un chien très curieux, il ira voir ce qu'il se passe chez le voisin ! vu qu'il est chez lui !




Le husky est un chien extrèmement difficile à éduquer au rappel.
Dans un périmètre de 2m autour de vous, sans sa laisse, il peut vous obeïr ... 1 fois sur 100.
Il est quasi impossible de faire comprendre à un husky qu'il faut qu'il dépasse ses instincts de chien de grands espaces et qu'il rentre gentillement à la maison !!!
Si votre husky arrive à s'échapper d'une façon ou d'une autre ... ça arrive plus souvent qu'on ne le croit, le husky est malin !!! ne cherchez pas à lui courrir après ! peine perdu ! il prendra ça pour un jeu !!!
Attendez qu'il rentre ... cela peut hélas durer plusieurs jours ... surtout quant le husky est jeune.
Mais le husky n'est pas un baroudeur fou : il restera dans son quartier. Chez lui ! vous pourrez le croiser dans votre jardin à tous moments de la journée sans pour autant le faire rentrer "at home" !
C'est LUI qui décide quant rentrer ...
SURTOUT : n'oubliez pas que la relation entre maître et husky est basée sur le respect et la confiance ... la "zen attitude". Donc si vous voulez que votre husky ait envie de rentrer à un moment, il ne faut surtout pas le réprimender. Je rentre à la maison et je me fais gronder !!!

En bref : pour vivre en toute quiétude avec son husky, il faut impérativement habiter dans un endroit avec un jardin clôturé d'un minimum de 2m de haut et être un maître équilibré et zen.

En bref :

Sa taille Minie - Petite - Moyenne - Grande - Très grande - Géante
Son poils Absent - Ras - Court - Mi-long - Long
Son utilité Compagnie - Protection - Garde de locaux - Chien d'arrêt - Chien rapporteur - Chien leveur - Chien courant - Conduite de troupeaux
Votre logement Appartement - Appart avec balcon - Maison - Maison et jardin clos !!!! - Indifférent
Votre situation Célibataire - Couple - Avec enfants - Personnes âgées - Indifférent
Votre disponibilité Petit sportif - Grand sportif - Petit sédentaire - Grand sédentaire - Indifférent


Un peu d'histoire :

La lignée directe de Husky Sibérien remonte à plus de 2000 ans.
Dans la langue des Tchouktches, un peuple se rapprochant des Inuits et vivant autour du bassin de la rivière Kolyma en Sibérie du nord, Husky signifie "enroué", dû à l'aboiement si particulier du chien. En effet, s'il sait hurler à merveille, Le Husky ne sait pas aboyer et se contente d'émettre un son rauque pour communiquer.
Le Husky sibérien est la race la plus proche du loup.
Dans les conditions particulièrement rudes de l'Arctique, les Husky aident les Tchouktches dans leurs tâches quotidiennes : la chasse, la pêche, la garde et tirer les traîneaux lors des déplacements des Tchouktches qui était un peuple nomade.
L'isolement de la tribu et un système d'élevage intelligent firent qu'il y ait eu une amélioration continuelle de la race. de plus, les Tchouktches éliminaient systématiquement les chiens agressifs.
Ils cherchaient à produire un bon chien de trait pour leurs traîneaux mais aussi un gardien pour leurs biens et un compagnon pour les enfants. Les Husky faisaient partie de la famille et souvent partageaient l'habitation.
En 1909, 9 chiens ont été amené en Alaska par William Goosak, un marchand de fourrure russe. Il souhaitait participer à une course, longue de 656 km, du nom de Ail Alaska Sweepstakes.
Son attelage, malgré la petite taille de ses chiens, se classe troisième. Fox Maule Ramsay, écossais, fut impressionné par l'extraordinaire résistance du Husky, et décide d'en importer 61 autres pour se constituer 3 attelages. Ils remportent les 3 premières places du Ail Alaska Sweepstakesde en 1910.
En 1930,l'American Kennel Club reconnaît officiellement le siberian husky.
En 1972, l'arrivée de cette race en France provoque un véritable engouement. Prisé pour sa beauté sauvage, son look de loup, son authenticité, il est acheté sans discernement durant une vingtaine d'années par des personnes ignorant tout de ses besoins et de son caractère.
Ce succès s'est conclu par une triste affluence des Huskies dans les refuges pour animaux. L'élevage intensif qui s'est développé pour répondre à la forte demande a bien sûr nui à la qualité tant physique que psychique des huskies. Aujourd'hui, l'homme a enfin pris conscience des impératifs du husky :
disposer d'espace, de temps et assurer à cet athlète canin un entraînement quotidien.

Habitué aux rudes conditions de l'Arctique, le Husky possède une très bonne mémoire et un excellent sens de l'orientation. Dôté d'une intelligence supérieure, il sait prendre des initiatives.
Extrêmement gentil avec les humains, le husky se montre particulièrement sociable. Il ne s'attache pas forcément à une seule personne et peut changer de maître sans éprouver de traumatisme psychologique. Avec les enfants, il se montre affectueux, joueur et doux.
Le Husky sibérien exige relativement peu de soins. Il est d'un naturel propre jusqu'à l'obsession et il est sans odeur.
Il mue 2 fois par an : il change complètement de fourrure. C'est une période durant laquelle il perd son poil de façon spectaculaire et cela peut durer 3 semaines. Il faut le brosser quotidiennement.
Le reste du temps, le huskie perd relativement peu de poils.
Le Husky a les yeux bleus, bruns, particolores ou vairons, en amande, moyennement espacés et disposés très légèrement en oblique avec une expression vive et amicale.
Avec un Husky petit, on se contente de marcher mais il fera courir puis pédaler son maitre, une fois plus grand.
Dans ce cas là, un vélo, un amortisseur (genre d'élastique qui amortit les chocs) et un harnais sont suffisants.
Dès son plus jeune âge, il faut apprendre à votre chien à faire ses besoins avant de l'atteler, ça évitera bien des chutes (arrêts brusques) et si on vous autorise les pistes de ski de fond, vous ne gênerez pas les autres utilisateurs.
Apprenez-lui à suivre la piste et à courir devant (en général c'est inné) et à ne tourner ou s'arrêter que sur ordre.