Kelchien, le site des toutous  

Les races   Adopter un chien   Le chien et la Société   Education   Vivre avec son chien   Alimentation   Santé   Rubriques utiles

Yorkshire Terrier

Ce qu'il faut savoir sur ce chien :

Un Yorkshire Terrier est un chien de petite taille d'origine anglaise.
Il est indispensable de s'adresser aux meilleurs éleveurs pour avoir un bon chiot de race et non pas un chien qui ressemble simplement à un Yorkshire.
Mais ne surtout pas traiter le Yorkshire comme un jouet, il reste un Terrier avant tout. Le Yorkshire préfère vivre dans une maison avec jardin, mais il lui faut recevoir, dès son arrivée chez vous, une excellente éducation sans faille, car il posséde un fort caractère et a tendance à être dominant.
Il est très intelligent, c'est pour cela que vous devez être constamment en position de dominant. Avec lui, il faut adopter un comportement ferme, doux, et tendre à la fois, pour ne pas le laisser vous dominer.
Bon gardien en tant que signal d'alarme, Il faut aussi ne pas l'habituer à aboyer !!
En avoir deux, bien élevés, peut être la solution pour qu'ils jouent ensemble et se tiennent compagnie pendant votre absence, sans aboyer.

En bref :

Sa taille Minie - Petite - Moyenne - Grande - Très grande - Géante
Son poils Absent - Ras - Court - Mi-long - Long
Son utilité Compagnie - Protection - Garde de locaux - Chien d'arrêt - Chien rapporteur - Chien leveur - Chien courant - Conduite de troupeaux
Votre logement Appartement - Appart avec balcon - Maison - Maison et jardin clos - Indifférent
Votre situation Célibataire - Couple - Avec enfants - Personnes âgées - Indifférent
Votre disponibilité Petit sportif - Grand sportif - Petit sédentaire - Grand sédentaire - Indifférent

Un peu d'histoire :

La race a été créée en 1886 par le Kennel Club. Ce chien très rusé était utilisé comme ratier. On l'appelait "Brockenhaired Terriers" ou "Scotch Terriers".
Aujourd'hui, c'est un excellent chien de compagnie, vif et très résistant.
L'histoire du Yorkshire débute en Écosse, à l'aube de la révolution industrielle, il y a une centaine d'année.
Au début du 19ème siècle, les ouvriers des filatures de Glasgow, touchés par le chômage, partirent vivre dans le comté d'York, ou ils étaient sûr de retrouver un emploi.
Ils emportèrent avec eux un terrier capable de chasser, d'exterminer les nuisibles et de garder la maison.
Nomé Clydesdale, du nom de la rivière Clyde, ou Paisley, du nom du quartier où se trouvaient les usines, cet ancêtre est une sorte de Skye Terrier à poil soyeux, le rival du "vrai" Skye qui, lui, a le poil rêche.



Arrivés dans le West Riding, les maîtres de ce "faux" Skye, décidèrent de l'améliorer et de le miniaturiser. Il fut donc croisé avec des ratiers très vivaces, les Broeke-haired terriers, aujourd'hui disparus.
Il fut croisé avec d'autres petites races, dont le Bichon maltais.
Le résultat fut un animal plus petit, plus mince et plus agile.
En 1880, la race était déjà bien typée.
Le York fut alors utilisé pour le braconnage, se qui rendaient services aux travailleurs pauvres du textile.
Loin de rester la seule possession des Ouvriers, elle séduisit vite les Bourgeois de la région.
En 1886, le Yorkshire obtient sa reconnaissance officielle du Kennel Club.
En 1895, il devient un accessoire de mode indispensable, et les marchands de Londres croulent littéralement sous les commandes.
Le York fit ainsi son arrivée dans les expositions canines et le premier standard officiel fut établi en 1898.
A cette époque, les Américains tombèrent sous le charme de ce petit chien. Il franchit alors l'Atlantique en 1870.
La France découvrit cette race lors de la toute première exposition canine, au Jardin des Tuileries, en 1881.
Mais le Yorkshire ne suscita pas de passion en France immédiatement.
De plus, ces chiens étaient très rares dans l'Exagone, les éleveurs britanniques se gardant de les vendre aux français, les réservant aux Américains et aux Allemands.
Il faudra attendre le milieu des années 70 pour assister à un engouement pour cette race.

  Tous les terriers