Kelchien, le site des toutous  

Les races   Adopter un chien   Vivre avec son chien   Le chien et la Société   Education   Alimentation   Santé   Rubriques utiles

Le chien a de nombreuses vertus sur notre santé morale et physique.

Il évite ou détecte certaines maladies ou cancers.



Un rôle positif sur le diabète, la pression artérielle et le cholestérol

Le maître d'un chien aura moins tendance à l'obésité et aura une pression artérielle et un taux de cholestérol moins élevé qu'une personne n'ayant pas de chien.
Portée sur des personnes qui ont fait un AVC, une analyse prouve que posséder un chien diminurait le risque de mortalité précoce de 4 fois par rapport aux non-propriétaires de toutous.
De même sur des patients se relevant d'un infarctus du myocarde : l'absence d'un chien est également un facteur pouvant anticiper un nouveau problème cardiaque.

Un flair hors pair contre le cancer du sein

Le chien a un odorat 10 000 à 20 000 fois plus développé que celui de l'homme.
Depuis longtemps, les hommes ont utilisé le flair du chien. Que ce soit pour la chasse, la recherche de personnes ou la détection d'explosifs ou de drogue, les exemples ne manquent pas. Mais il est sans doute un domaine où l'on n'attendait pas notre ami à quatre pattes : la médecine, et plus particulièrement, le dépistage de certains cancers, dont celui du cancer du sein.
Certaines cellules cancéreuses émettent des substances odorantes, imperceptibles pour l'homme, mais pas pour le chien. Des études prometteuses ont déjà été menées sur l'haleine de patients souffrant de cancer du poumon, ou l'urine de personnes affectées d'un cancer de la prostate ou de la vessie.
Concernant le cancer du sein, des chiens dressés ont été capables de reconnaître des cultures de cellules malignes. Du coup, l'institut Curie a lancé une étude sur le dépistage du cancer du sein par des chiens : c'est le projet Kdog. Deux Malinois de l'armée de l'air, entraînés à la détection d'explosifs ou de stupéfiants, ont été recrutés. Grâce à leur dresseur, ils apprennent à détecter les cellules cancéreuses sur des prélèvements de tissus malades, mais aussi sur des lingettes ayant été en contact avec les seins pendant une nuit. Les chiens seront ensuite soumis à des tests en aveugle : ils devront reconnaître si le prélèvement fourni provient d'une patiente cancéreuse ou non.
Pour la biologiste en charge du projet Kdog, la détection du cancer du sein par les chiens serait une formidable avancée. En effet, utiliser le flair du chien est non invasif et relativement peu couteux par rapport au moyen d'investigations traditionnels (la mammographie, par exemple). Et les chiens peuvent se déplacer facilement. Cela permettrait de développer le dépistage du cancer du sein dans des pays où les infrastructures sont déficientes.

Mais le chien aide aussi :

Pour garder la forme et préserver son coeur. Toutes les marches que l'on fera avec lui, de façon quotidienne, vont permettre de réduire les risques cardiovasculaires.
Un bien être pour les femmes enceintes. Toutes les marches que l'on fera avec toutou, de façon quotidienne, vont permettre de réduire les risques cardiovasculaires. Les futures mamans bénéficient aussi de ce "plus" d'activité physique "imposé" par leur chien.
Un rôle positif sur le diabète, la pression artérielle et le cholestérol. En effet, le maître d'un chien aura moins tendance à l'obésité et aura une pression artérielle et un taux de cholestérol moins élevé qu'une personne n'ayant pas de chien.
Des enfants moins malades. D'aprés une récente étude finlandaise, les jeunes enfants vivant plus de 6h par jour avec un toutou sont globalement en meilleure santé et 2 fois moins sujets aux otites que ceux ne vivant pas avec un chien.
Des bienfaits sur la réduction du stress. Le chien joue un rôle positif dans notre gestion du stress. Aux Etats-Unis, la "dog therapy" est utilisée depuis plus de 5 ans, notamment lors d'événements dramatiques.
Caliner un petit chien pour réussir ses examens. Passer du temps avec un chien permet aux étudiants de se trouver dans une bien meilleure condition psychologique pendant la période des examens.
Partager son lit avec son animal nous aide à mieux nous endormir. Pour ou contre le fait de dormir avec son chien ? Si vous êtes contre, voici quelques raisons de changer d'avis.
Le chien, un super système de drague ! Exit les vieilles techniques de drague ... Aujourd'hui, l'une des plus efficaces serait d'avoir un chien. Enfin, un chien mignon !!
Le chien, un enfant de substitution. Un chien peut tempérer les ardeures d'enfanter.